Bruit découpé

performance, 2023 avec Julien Clauss (son)

Performance audio visuelle improvis√©e pour mati√®res oscillantes brutes¬†: fr√©quences pures, impures et bruits color√©s produits √† la d√©coupe et √† la synth√®se modulaire. Collaborant depuis une vingtaine d'ann√©es, nourris par les Ňďuvres d'expanded cin√©ma et l'art minimal des ann√©es 1960, les deux performeurs ont progressivement rendu poreuses leurs pratiques du son et de l'image. Leurs dispositifs de jeu sont pens√©s pour y mettre les mains¬†: ils prennent en ce sens √† leurs yeux la fonction d‚Äôun instrument. Afin de pr√©server l'intelligibilit√© de leur jeu, chacune de leurs actions, ses petites variations, ses micro-modulations, et en d√©finitive chacun de leurs choix sont apparents. 2023 | AVANT FESTIVAL @ KARLSTAD https://avantfilm.se/avant-2023/ 2023 | GLADA SPRUTAN @ STOCKHOLM https://instagram.com/p/Cw4v0CfMC8m/ 2023 | LA G√ČN√ČRALE @ PARIS https://lagenerale.fr/fr/projet/bruit-decoupe VIDEO EXCERPTS ‚Ėł https://vimeo.com/groups/814587

Objet orienté objet

performance, 2022 avec Julien Clauss (son)

Objet Orient√© Objet est une performance sur dispositifs analogiques o√Ļ trois platines et un ensemble de projecteurs sont manipul√©s en direct. Sur les platines, munies d'un laser qui fonctionne comme une t√™te de lecture et dont le signal est interpr√©t√© par un synth√©tiseur modulaire, sont jou√©s des objets. Les actions sont visibles et simples. Des sources de lumi√®re ponctuelles, de diff√©rentes puissances, omni-directionelles ou focalis√©es, statiques ou mobiles, sont jou√©es simultan√©ment, et r√©v√®lent les objets en les faisant exister √† la taille de l'espace. Les instruments sont √† vue d√®s le d√©part et tout au long de la performance et les processus mis en jeu sont lisibles¬†: tout est intelligible, d√©composable par l‚Äôesprit, la complexit√© qui en √©merge progressivement n‚Äôest ni un ajout, ni le r√©sultat d‚Äôun processus technique cach√©. Le public est situ√© au cŇďur du dispositif, partie int√©grante de la projection. 2022 | V2 @ ROTTERDAM https://v2.nl/events/ooo-objet-oriente-objet-kunstavond 2022 | IMAL @ BRUXELLES https://imal.org/en/events/if 2022 | LE 102 @ GRENOBLE https://le102.net/event/objet-oriente-objet/ 2022 | IMAL @ BRUXELLES https://imal.org/fr/events/ooo-residency EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/686077411

Transformée en ondelettes

installation vidéo in situ, 2022

¬ę¬†Quand je vois √† travers l'√©paisseur de l'eau le carrelage au fond de la piscine, je ne le vois pas malgr√© l'eau, les reflets, je le vois justement √† travers eux, par eux. S'il n'y avait pas ces distorsions, ces z√©brures de soleil, si je voyais sans cette chair la g√©om√©trie du carrelage, c'est alors que je cesserais de le voir comme il est, o√Ļ il est, √† savoir¬†: plus loin que tout lieu identique.¬†¬Ľ Maurice Merleau-Ponty Une grille en mouvement est projet√©e sur le mur du fond d'une piscine vide. Les spectateurs sont assis dans la piscine momentan√©ment transform√©e en cin√©ma √† l'air libre. La grille, de m√™me ¬ę¬†r√©solution¬†¬Ľ que le mur, interf√®re avec celui-ci, produisant des moirages qui √©voquent les mouvements de l'eau. EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/808455

Projecteur préparé

performances et installations, depuis 2018

Performance improvis√©e pour deux interpr√®tes. Un film super 8 chimiquement alt√©r√© d√©file lentement devant une cam√©ra de microscopie qui agit comme une t√™te de lecture tandis qu'elle est expos√©e √† diverses sources de lumi√®re et lasers. Dans la lign√©e des techniques √©tendues en musique, dont il offre un contrepoint visuel, le projecteur de cin√©ma a √©t√© modifi√© pour en √©tendre la gamme et produire des formes rythmiques et bruit√©es qui s'adressent √† l'Ňďil. 2023 | FIM DE SEMANA DA ARTE MODERNA @ ATOUGUIA DA BALEIA (AVEC L'ENSEMBLE MIA) Chance meeting of a Prepared projector https://facebook.com/events/1420945681991098/ 2022 | ICLI @ LISBONNE (AVEC MARIA DO MAR DE BRITO LOPES) Chance meeting of a Prepared projector and a Violin https://liveinterfaces.ulusofona.pt/installations-and-performances/#OP VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/589061/videos/731761035 2019 | LA MALTERIE @ LILLE (AVEC BARBARA DANG & GORDON PYM) Cinq formes pour objets et film amplifi√©s https://lamalterie.com/evenement/concert/lun19h-oby-16 VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/589061/videos/337170223 2021 | FRICHE KODAK @ CHALON-SUR-SAONE heteroscopies.pdf 2018 | SYNDICAT POTENTIEL @ STRASBOURG programme-hintergrund-2018-06-01.pdf

Olhos de √Āgua

installation, 2021 avec Sandra Gil

Olhos de √°gua fait suite √† une r√©sidence de recherche au Portugal o√Ļ nous avons rencontr√© des biologistes et proc√©d√© √† une collecte d‚Äôalgues marines. La cueillette et la classification, telles qu‚Äôelles se pratiquent traditionnellement sous la forme d‚Äôherbier ou d'alguier, nous int√©resse car elle pose un paradoxe¬†: si cette pratique a permis les progr√®s de la science botanique et la conservation d‚Äôesp√®ces aujourd‚Äôhui disparues (et donc une meilleure compr√©hension du vivant, une sensibilisation √† lui), elle consiste √† pr√©lever les organismes en les substituant √† leur milieu. L'alguier, projet√©, convoque √† la fois les travaux pionniers en photographie d'Anna Atkins et les films-collages de Stan Brakhage. 2021 | ARTCONNEXION @ LILLE https://artconnexion.org/project/sandra-gil-et-olivier-perriquet-olhos-de-agua

Life analog

installation, 2020 avec Sandra Gil

Life analog convoque m√©taphoriquement les √©l√©ments essentiels √† l'apparition et au d√©veloppement de la vie, dont elle esquisse une forme possible, un contour. Une forme de vie hypoth√©tique, √©voquant tout autant des confections animales (cocon, toile d‚Äôaraign√©e, ...) que des attributs v√©g√©taux (p√©tales, racine, rhizome, ...) qui pourrait trouver sa place au fond d'une grotte, sur une plan√®te lointaine, analogue √† la n√ītre. En son cŇďur, un syst√®me de vision semble observer sa propre morphogen√®se, il op√®re comme un centre, un Ňďil embryonnaire. L‚Äôimage qu'il forme est une condensation de la vision, une focalisation obsessionnelle sur un √©v√©nement constamment rejou√©. 2021 | ESPACE CROISE @ ROUBAIX https://espacecroise.com/life-analog-sandra-gil-olivier-perriquet/ 2021 | ATHENEUM @ DIJON https://www.u-bourgogne.fr/agenda/life-analog EXTRAIT VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/378823414 EXTRAIT VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/375032523

Cinéma à mains nues

performance, 2018 avec Julien Clauss (son)

Projecteurs de cin√©ma jou√©s √† mains nues, avec ou sans film. L'√©cran re√ßoit de la lumi√®re qui forme une image produite par diffractions, clignotement, ombres et mises en ab√ģme. EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/807673/

La Guerre

performance, 2018 avec Julien Clauss (son) et Emma Loriaut (voix)

Dans La Guerre (1972), J.M.G. Le Cl√©zio traduit le sentiment d'oppression ressenti dans un monde livr√© √† la ville, sous la forme de perceptions crues, d‚Äôimpressions brutes, dont on ne sait d√©cider si elles sont figuratives ou abstraites, car ni l'espace, ni le temps ne paraissent fonctionner selon leur r√©gime habituel. La ville semble √™tre une force non-humaine, mue par un dessein, comme habit√©e par un d√©sir, une pulsion de mort. Aux extraits du livre r√©pondent de longs travellings en noir et blanc film√©s en Asie du Sud Est, et des plans atmosph√©riques de synth√©tiseur, tandis que la voix de la lectrice restitue un corps qui semblait s'√™tre absent√©. Loin de ses formes les plus attendues, la guerre est ici une puissance sourde, une force en sommeil, contenue de mani√®re latente dans l'architecture de la ville. EXTRAIT VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/243542550 AUDIO ‚Ėł https://emmaloriautjulienclauss.bandcamp.com/album/la-guerre

Imagine an eye

installation, 2017

¬ę¬†Imaginez un Ňďil qui n'est pas gouvern√© par les lois artificielles de la perspective, un Ňďil vierge de tout principe de composition, un Ňďil qui ne cherche pas le nom des choses mais doit reconna√ģtre chaque objet qu'il rencontre au travers d'une aventure de la perception.¬†¬Ľ Stan Brakhage Le math√©maticien Alan Turing, s'inspirant d'un jeu d'imitation, avait imagin√© un protocole o√Ļ un joueur humain doit d√©terminer, en s'engageant dans une conversation avec un interlocuteur invisible, s'il a affaire √† un autre humain ou √† une intelligence artificielle. Reprenant les motifs propres √† la d√©tection et au suivi automatique de formes, cette installation met en sc√®ne, sous une forme po√©tique et bienveillante, un test de Turing qui serait pratiqu√© par le regard plut√īt que par la langue et o√Ļ les termes sont √©galement invers√©s¬†: c'est ici un joueur non-humain qui observe une forme, tentant d'y d√©celer un fond d'humanit√©. 2017 | GALERIE YGREC @ PARIS https://d-w.fr/fr/projects/haunted-by-algorithms/ EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/589054

Post machine

installation, 2016

Post machine est une variation po√©tique autour des archives du Centre National d'Etudes Spatiales. Les plans des engins spatiaux sont mis en sc√®ne sous la forme d'un dispositif √©voquant un banc optique qui aurait pris taille humaine o√Ļ une technique traditionnelle d‚Äôillusion optique cr√©e une image qui s‚Äôabstrait de son support pour flotter dans l‚Äôespace d‚Äôexposition. Les plans sont mus par des forces internes autonomes donnant le sentiment qu'ils se construisent seuls¬†: comme s‚Äôils √©taient soumis aux m√™mes forces que les corps c√©lestes vers lesquels les engins qu‚Äôils pr√©figurent vont plus tard se diriger, ces plans apparaissent, se d√©forment, gonflent et tournoient comme des plan√®tes qu'on approcherait depuis l'espace, puis s'√©vanouissent, cr√©ant des trous b√©ants dans l‚Äôimage, laissant place au vide de l‚Äôespace sid√©ral. 2018 | MUS√ČE DES ABATTOIRS @ TOULOUSE https://lesabattoirs.org/expositions/gravite-zero 2016 | CENTRE NATIONAL D'√ČTUDES SPATIALES @ PARIS https://cnap.fr/nuit-blanche-2016 EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/527050

Close encounters of a remote kind

installation, 2013

Une image de grande taille est projet√©e au sol depuis un point situ√© √† l‚Äô√©cart. On y observe des formes figurant des animaux aquatiques, produites √† partir du flux vid√©o d'une cam√©ra en ligne qui filme et diffuse en permanence les images d'un bassin situ√© au Canada o√Ļ nagent plusieurs baleines blanches. Les images provenant du r√©seau sont capt√©es en direct par un algorithme qui agrandit la forme des animaux jusqu‚Äô√† en d√©former la silhouette. L'algorithme perd r√©guli√®rement sa cible pour en trouver une autre, parfois pendant une fraction de seconde. Ces formes mouvantes sont dispos√©es √† accueillir l'imaginaire de chacun, √† la mani√®re d'une √©tendue d'eau ou des nuages dans un ciel d‚Äôautomne, mais d'une fa√ßon plus sombre car l'image de ces baleines prend ici les attributs d'une ombre en s'inversant au noir. 2023 | JAMESTOWN ARTS CENTER @ NEW YORK https://jamestownartcenter.org/upcoming-exhibitions/a-hard-rains-gonna-fall 2017 | PALAIS DE TOKYO @ PARIS https://palaisdetokyo.com/fr/evenement/le-reve-des-formes 2015 | FESTILAB @ AVIGNON https://pamal.org/frankenstein-media/ 2014 | METALU @ LOOS https://metalu.net/installation-dolivier-perriquet-a-la-fete-de-lhibernation/ 2014 | CASA DA GLORIA @ RIO DE JANEIRO https://palcoteatrocinema.com.br/2014/10/11/festival-de-poeticas-digitais-podfest/ 2013 | LE FRESNOY @ TOURCOING https://lefresnoy.net/fr/expo-evenements/le-180-echos-silencieux 2013 | LE 180 @ TETEGHEM http://asso.le180.free.fr/?p=660 EXTRAIT VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/589055/videos/115080607 EXTRAIT VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/589055/videos/120169091

L'heure bleue

installation, 2011

Variation audio-visuelle autour d'une ligne horizontale. L‚Äôimage en m√©tamorphose constante et lente est compos√©e √† partir de prises de vue diapo repr√©sentant des gros plans de corps et d'objets familiers devenus m√©connaissables. L'installation invite le public √† une r√™verie contemplative devant ce qui pourrait ressembler √† l'abstraction d'un paysage, tandis qu'elle interroge √©galement la tendance humaine qui consiste √† sans cesse interpr√©ter ce que nous voyons et entendons. 2011 | MOTOR HAIRPORT @ LISBONNE http://lists.virose.pt/pipermail/arena_lists.virose.pt/2010-September/001431.html EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/592945

A blue sky would be suspicious

installation, 2010

Un paysage vu d'en haut se déplie sur le sol. A la manière d'un arpenteur, j'ai tracé sur une carte une ligne droite entre mon point de départ et le lieu d'exposition. Ce trajet rectiligne, impossible à parcourir physiquement, est simulé sur Google Map et projeté au sol entre quatre miroirs qui en accentuent encore l'irréalité en le convertissant en un voyage kaléidoscopique. 2010 | LAISSER LE PASSAGE LIBRE @ BARNAVE http://www.lynnpook.net/LLPL/2010expo.htm

Comme vous je connais l'oubli

installation, 2008 avec Fabianny Deschamps (scénographie)

Cette installation met en sc√®ne le simulacre d'une peau biologique, pr√©sentant √† sa surface un fourmillement d'images qui sugg√®re les processus de la m√©moire¬†: la m√©moire biographique, constitutive de l'identit√© de la personne (la m√©moire de soi, des autres, de l'Histoire) baigne ici dans son substrat physiologique. La membrane re√ßoit des images √† partir d'un √©cosyst√®me d'Ňďuvres d'art √©changeant des flux audio et vid√©o (The Art Collider). Et le public peut √©galement participer √† cette m√©moire collective en envoyant des images, sur le lieu d'exposition, depuis son t√©l√©phone mobile. 2010 | LA BELLEVILLOISE @ PARIS https://nt2.uqam.ca/en/repertoire/inout EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/589057

Voadores Vol√°teis

installation, 2006

L'installation pr√©sente une s√©rie de portraits r√©alis√©s avec un syst√®me de capture de mouvement. Au sein d'une collection de pr√®s de 1500 captures, j'ai choisi celles qui me s√©duisaient, dans une sorte d'acte chor√©graphique minimal o√Ļ l'op√©ration consiste simplement √† observer, s√©lectionner et organiser. Mes actes et d√©cisions √©voquent ceux d'un entomologiste, collectant soigneusement et manipulant d√©licatement les animaux qu'il a captur√©s. Leur exhibition est comme la lib√©ration conditionnelle d'un mouvement, une signature √©ph√©m√®re qui exprime la singularit√© de la personne qui l'a √©mise. 2010 | INSTITUT FRANCAIS AU PORTUGAL @ LISBONNE Bienal do Porto Santo - Site Oficial 1.pdf 2008 | BIENNALE DE PORTO SANTO @ MADERE Bienal do Porto Santo - Site Oficial 2.pdf 2006 | LE FRESNOY @ TOURCOING https://lefresnoy.net/fr/Le-Fresnoy/production/2006/installation/155/s-il-prend-appui-au-sol Les captures sont issues d'une pr√©c√©dente installation, r√©alis√©e au Fresnoy en 2006¬†: S'il prend appui au sol, la verticale de son centre de gravit√© tombe dans le polyg√īne de sustentation. Celle-ci propose une mise √† nu de nos conditionnements corporels en immergeant les visiteurs dans un espace clos, hors de leur contexte social et en les invitant √† explorer les mouvements de leur corps. A l'ext√©rieur, le public observe la strat√©gie du visiteur immerg√©. EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/589056

Regard sur le bruit

performance, 2005 avec Julien Clauss (son)

Regard sur le bruit donne √† ressentir l'action √©rosive du temps sur les souvenirs¬†: lorsqu'on cherche un vieux souvenir par la m√©moire, les images fusionnent et n'apparaissent pas clairement, pas imm√©diatement. Or l'√©criture d'une fiction au sens classique gomme ce processus de mise √† jour par la m√©moire. Je cherche une forme qui pourrait directement rendre compte de ces processus¬†: la trame selon laquelle s'organisent les images pr√©c√®de l'av√®nement d'un langage qu'il s'agit de trouver avec le public. La partition de jeu de la performance est con√ßue selon le sch√©ma structurel d'un conte, tel qu'il a √©t√© d√©gag√© par les pr√©structuralistes (Propp)¬†: l'√©cran est initialement noy√© dans le blanc, figurant une situation idyllique, puis ¬ę¬†l'√©quivalent non-personnifi√© d'un h√©ros¬†¬Ľ part en ¬ę¬†l'√©quivalent non-objectiv√© d'une qu√™te¬†¬Ľ, pour revenir apr√®s une danse cathartique √† une situation d'√©quilibre, gu√©ri et aguerri par son exp√©rience (la structure, sym√©trique, pourrait √™tre lue dans les deux sens, comme un palindrome). Les strates d'√©criture s'additionnent pour former un palimpseste o√Ļ la superposition de temporalit√©s non synchrones remet en cause la pr√©sence habituellement structurante de la timeline dans la narration. Les mat√©riaux sonores sont en partie extrait des films mais leur source s'efface par la r√©currence, au profit d'un aspect plus bruitiste qui entre en r√©sonnance avec l'accumulation des images, de sorte que signal et bruit visuels se c√ītoient, l'un √©tant vis √† vis de l'autre √† la fois sa matrice et son refuge. Les images sont jou√©es en direct via un syst√®me de projection mixte (projecteurs 16mm modifi√©s, projecteurs fabriqu√©s, interfaces de contr√īle) con√ßu sp√©cifiquement et manipul√© comme un ensemble d'instruments. 2005 | HOSPICE D'HAVRE @ TOURCOING 2005 | MUSEE D'ART MODERNE @ VILLENEUVE D'ASCQ https://lefresnoy.net/fr/Le-Fresnoy/production/2005/performance/92/regard-sur-le-bruit EXTRAITS VIDEO ‚Ėł https://vimeo.com/groups/589053/videos/337220047

Différence de marche

installation, 2003 avec Julien Clauss (son)

Un bruit statique oscille lorsque le visiteur se déplace, tandis que deux paires de projecteurs munis de couleurs complémentaires produisent une lumière blanche légèrement vibrante. Lorsque le visiteur croise les faisceaux, deux ombres colorées apparaissent sur le mur opposé. Dans ce paysage de fréquences pures, le son invite le visiteur au déplacement tandis que l'image suggère l'arrêt, provoquant une alternance des perceptions, comme si on ne pouvait plus entendre tout en regardant ou regarder tout en écoutant.

Persistances

performance, 2001 avec Julien Clauss (son)

Persistances plonge le spectateur dans le ressenti du souvenir. Les √©chelles de temps raccourcissant en vieillissant, les pens√©es se modifient en cons√©quence et leur surimpression conduit √† une temporalit√© tr√®s particuli√®re. La recherche d'un souvenir lointain est un processus lancinant o√Ļ la r√©currence fait progressivement √©merger les souvenirs √† partir d'une mati√®re que je cherche √† rendre palpable par les yeux. Les sc√®nes sont quelconques, les films sont m√™me parfois choisis au hasard. L'indiff√©rence m√™me des sc√®nes montr√©es nous les rend d'autant plus proches et signifiantes, mais d'une signification libre, relevant peut-√™tre de l'association libre de la psychanalyse, o√Ļ chacun investit ses propres fantasmes. La confrontation avec ces souvenirs myst√©rieux qui pourraient √™tre les n√ītres est susceptible d'√©veiller un sentiment d'inqui√©tante √©tranget√©, impression que l'on a parfois en r√™ve, d'√©tranget√© de ce qui est familier. Tout objet familier, tout √©v√©nement quotidien, devient inqui√©tant ou mena√ßant. Cela aboutit √† une exp√©rience onirique, avec toutefois la particularit√© d'√™tre partag√©e¬†: devant les yeux du public se construit une fiction qui pourrait ressembler √† un r√™ve collectif orchestr√©. Les images sont jou√©es en direct via un syst√®me de projection mixte (projecteurs 16mm modifi√©s, projecteurs fabriqu√©s, interfaces de contr√īle) con√ßu sp√©cifiquement et manipul√© comme un ensemble d'instruments. 2005 | LA MALTERIE @ LILLE Malterie MAI 2005.pdf 2004 | GALERIE STIMULTANIA @ STRABOURG 2003 | UNIVERSITE DE LILLE inedit-10-2003.pdf 2002 | MANIFESTA @ FRANCFORT http://freemanifesta.org/artists/gaaln.html 2001 | GALERIE INTERIEUR @ LILLE CINEMA TOPOLOGIQUE perriquet-ct-2011.pdf