2020, installation, avec Sandra Gil  

Life analog convoque métaphoriquement les éléments essentiels à l'apparition et au développement de la vie, dont elle esquisse une forme possible, un contour. Une forme de vie hypothétique, évoquant tout autant des confections animales (cocon, toile d’araignée, …) que des attributs végétaux (pétales, racine, rhizome, …) qui pourrait trouver sa place au fond d'une grotte, sur une planète lointaine, analogue à la nôtre. En son coeur, un système de vision semble observer sa propre morphogenèse, il opère comme un centre, un œil embryonnaire. L’image qu'il forme est une condensation de la vision, une focalisation obsessionnelle sur un événement constamment rejoué.

2020 | ATHENEUM, DIJON // A VENIR (04.2020) //